X

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites et d'afficher des contenus provenant d'éditeurs partenaires. En savoir plus

Agenda

09/07 - 30/09

Photographier son territoire +

La municipalité, en partenariat avec le lycée Anguier, vous invite à découvrir, jusqu'au 19 septembre 2021, l'exposition "Photographier son territoire : regards de lycéen.n.e.s sur leur territoire". 81 photos présentées dans 13 lieux de la ville d'Eu. Etre confiné pour découvrir la richesse de son environnement. Cette exposition d’été présente dans le centre historique de la ville de Eu, un choix de photographies, très grand format, réalisées par des lycéens des sections Arts Plastiques du lycée Anguier. Le projet a été pensé de manière collective, résultat d’un partenariat et d’un travail avec le lycée, les élu.e.s et les technicien.n.es de la ville. Il a été imaginé comme un prolongement de l’exposition, au lycée Anguier, d’une partie de la série « Monuments de chagrin » du photographe contemporain Mathieu Douzenel, et comme une introduction à l’exposition qui lui sera consacrée à la Chapelle du Collège des Jésuites au mois de novembre 2021. Mathieu Douzenel a participé à la conception de l’exposition autant au niveau de ses conseils avisés en scénographie, que concernant la sélection et la cohérence plastique et numérique des photographies Une exposition qui confirme le partenariat entre un établissement scolaire et son dynamisme culturel, et une collectivité engagée, au sein d’un Territoire Éducatif Rural. La problématique proposée aux élèves en novembre 2020 a été la suivante : « Comment, dans le cadre temporel de l’heure autorisée de déplacement, pouvez-vous représenter le territoire autour de votre domicile en 20 photographies ? ». L’exposition, fruit d’un choix dans ces images (plus de 1500 photographies), a été pensée comme une proposition de parcours dans la ville d’Eu entre la mairie et le lycée. Proposant des photographies qui font écho aux espaces où elles sont présentées, ce sont des invitations à être étonné, qui permettent aux spectateurs, aux visiteurs de découvrir la ville autrement, à ouvrir des portes imaginaires vers les territoires du proche. De regarder d’un œil nouveau son environnement. La richesse et la multiplicité des points de vue attirent l’attention sur ces paysages qui construisent la richesse du territoire qui entoure la ville d’Eu, et dont sont originaires les élèves. Des regards inhabituels, audacieux, étonnants qui tirant parti du confinement des corps, nous permet d’ouvrir les yeux sur la richesse de notre environnement. Mais c’est aussi la possibilité unique et rare pour des lycéen.n.e.s de présenter de manière quasi professionnelle le fruit de leur travail dans les somptueux espaces patrimoniaux de la ville de Eu. Nous vous invitons à découvrir cet événement tout l’été. Téléchargez ici la plaquette de présentation et le plan

24/07 - 31/10

Quand la Normandie était romaine, Briga, une ville retrouvée +

Ce sera l’un des évènements culturels de cet été. Après avoir été présentée au Musée des Antiquités de Rouen, l’exposition « Quand la Normandie était romaine: Briga, une ville retrouvée » investira la Chapelle du Collège de la ville d’Eu du 24 juillet au 31 octobre 2021.   C’est l’un des sites gallo-romains majeurs de la Normandie. Redécouvert à la fin du XVIIIe siècle lors du percement d’une route forestière (l’actuelle route de Beaumont), le site antique du Bois-l’abbé n’a depuis cessé de passionner les érudits et chercheurs.  Des vestiges monumentaux datés de l’époque romaine, rapidement interprétés comme étant ceux d’un temple furent mis au jour. Parallèlement, des sondages pratiqués en contrebas révélèrent la présence d’un édifice alors reconnu comme un amphithéâtre. Le défrichement d’une vaste clairière et la création d’une exploitation agricole au lieu-dit Bois-l’Abbé vers 1860 furent entre autres à l’origine de la découverte d’un trésor monétaire. C’est ce qui incitera l’abbé Cochet à faire pratiquer à son tour des fouilles archéologiques. Mais la mort prématurée du père de l’archéologie normande en 1875 met un terme, pendant près d’un siècle, aux investigations sur ce site… Depuis 2006, une fouille programmée, menée par Étienne Mantel (DRAC Normandie) et Stéphane Dubois (INRAP), a permis de mettre en exergue la genèse d’une ville antique aux origines gauloises, équipée d’un théâtre, de thermes (bains publics), d’une basilique et d’un grand temple. La découverte en 2007 d’une exceptionnelle statuette de Mercure en argent souligne l’importance de cette divinité tutélaire au sein des cultes locaux de la petite ville gallo-romaine. C’est l’une des nombreuses pièces que vous pourrez découvrir du 24 juillet au 31 octobre 2021 à la Chapelle du Collège. Ouverture du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30; les dimanches de 14h30 à 18h30. Fermé le lundi. Entrée libre et gratuite.